Tous nos rayons

Déjà client ? Identifiez-vous

Nouveau client ?

CRÉER VOTRE COMPTE
Votre panier contient 0 article
0,00 €
Le droit, de quelle nature ?

Librairie Eyrolles - Paris 5e
Indisponible

Le droit, de quelle nature ?

Le droit, de quelle nature ?

Sous la direction de dominique rousseau et alexandre viala

par la Faculté de droit de Montpellier, Centre d'études et de recherches comparatives constitutionnelles et politiques, CERCOP - Collection Grands colloques

205 pages, parution le 11/05/2010

Résumé

Chacun connaît la fable de la grenouille et du scorpion. A ce dernier qui lui demande de le prendre sur son dos pour lui faire traverser la rivière, la grenouille répond : "je ne suis pas folle, si j'accepte, tu me piqueras avec ton dard et je mourrais ". " Raisonne un peu, réplique le scorpion, si je te pique, tu coules et moi aussi ! ". Finalement convaincue, la grenouille donne son accord et, au milieu de la traversée, reçoit? la piqûre mortelle. " Mais pourquoi ? " lui lance la grenouille avant de sombrer. " Que veux-tu, lui crie le scorpion, je ne peux m'en empêcher, c'est ma nature ! ". Cette fable illustre la position que la Nature est censée occuper dans la vie du monde et " suivre la nature " semble devenir l'impératif de l'époque contemporaine. En économie, en philosophie, en littérature ? De partout montent les discours reportant sur la Raison le malaise de et dans la modernité. Une Raison qui aurait eu la prétention de recréer, par la seule action de sa volonté, un monde artificiel construit sans prendre en compte voire contre l'ordre naturel des choses et qui, pour cette raison, aurait conduit le monde au chaos. Le droit n'échappe pas à ce mouvement général. Si les jusnaturalistes assument évidemment le rapport fondateur et nécessaire du Droit à la Nature, les positivistes le rejettent mais y succombent parfois ou sont soupçonnés d'y succomber. Au point de s'interroger : le jusnaturalisme serait-il la condition obligée, assumée ou refoulée, de toute la communauté des juristes ? Quel rôle a-t-il aujourd'hui dans le droit des sciences de la vie, dans le droit international public, dans le droit constitutionnel ? Est-il possible de penser le Droit sans la Nature ? Mettre en débat ces questions, tel est le propos du colloque "Le Droit, de quelle Nature ?".

Sommaire

  • Les juristes peuvent-ils echapper au jusnaturalisme ?
    • Une alternative à l'opposition positivisme/jusnaturalisme ?
    • Le ou les jusnaturalismes ?
  • Quels usages les juristes font-ils de la nature ?
    • L'usage de l'idée de nature dans le droit des sciences de la vie : les frontières de l'humain
    • L'usage de l'idée de nature dans le droit constitutionnel
  • Les juristes peuvent-ils desenchanter le droit ?
    • Le droit comme activité culturelle : une approche positiviste des droits de l'homme est-elle possible ?
    • Les lois naturelles comme représentations mentales
    • "etre du monde"ou"sujet d'expérience", les enjeux de réenchantement du monde
    • Le droit peut-il vraiment nier la nature ?
Voir tout
Replier

Caractéristiques techniques du livre "Le droit, de quelle nature ?"

  PAPIER
Éditeur(s) LGDJ
Auteur(s) par la Faculté de droit de Montpellier, Centre d'études et de recherches comparatives constitutionnelles et politiques, CERCOP
Collection Grands colloques
Parution 11/05/2010
Nb. de pages 205
Format 16 x 24
Couverture Broché
Poids 374g
EAN13 9782707617002
ISBN13 978-2-7076-1700-2

Avantages Eyrolles.com

Livraison à partir de 0,01 en France métropolitaine

Paiement en ligne SÉCURISÉ

Livraison dans le monde

Retour sous 15 jours

+ d'un million de livres disponibles

satisfait ou remboursé
Satisfait ou remboursé
Paiement sécurisé
modes de paiement
Paiement à l'expédition
partout dans le monde
Livraison partout dans le monde
Service clients 0 321 79 56 75 sav@commande.eyrolles.com
librairie française
Librairie française depuis 1925