Interview Olivier Andrieu / Février 2008

Réussir son référencement Web

A l'occasion de la parution de son dernier ouvrage Réussir son référencement Web, aux Editions Eyrolles, nous avons voulu savoir en quoi ce nouveau vade-mecum d'Olivier Andrieu se distinguait des précédents, et obtenir quelques conseils de ce gourou du Web.

Mais le meilleur est quand même dans le livre ;-) Ce qu'il en ressort, c'est que les moteurs de recherche sont quelque peu "infophages" et qu'il y a, pour eux, des contenus plus digestes que d'autres...


Après un premier ouvrage en version PDF il y a un peu plus d'un an, vous voilà de retour avec une nouvelle version papier, Réussir son référencement Web, aux Editions Eyrolles. Ce qui nous amène à nous poser la question suivante : qu'y a-t-il de plus dans cette version ?

Olivier Andrieu : En fait, le livre au format PDF, sorti en septembre 2006, a été entièrement relu et révisé pour cette nouvelle version papier qui sort en janvier 2008. Certains chapitres, comme celui sur les liens sponsorisés, par exemple, ont été entièrement réécrits. Le référencement naturel est un domaine sans réelles révolutions mais qui est en constante évolution. Aussi, tous les chapitres du livre de 2006, ont été révisés et agrémentés de nouvelles infos et mis à jour par rapport à la situation actuelle.


Au début du livre, vous présentez l'architecture fonctionnelle de Google d'après les informations de Sergey Brin et Lawrence Page. Comment cela fonctionne-t-il aujourd'hui avec les liens sponsorisés ?

O.A. : Les deux architectures (moteur de recherche web et liens sponsorisés Adwords) sont très différentes. Le moteur de recherche se base sur plus d'une centaine de critères de pertinence dont certains ont été initiés en premier par Google (popularité, réputation, etc.).

Les liens sponsorisés, en revanche, sont basés pour leur positionnement sur trois critères principaux :

  • L'enchère ;
  • Le taux de clic ;
  • Le score de qualité de l'annonce et de la page d'atterissage (la page sur laquelle on arrive lorsqu'on clique sur le lien publicitaire).


Les deux situations n'ont donc rien à voir. On parle d'ailleurs parfois, à tort de "référencement payant", quand on parle de liens sponsorisés alors que cette stratégie de visibilité, si elle est complémentaire du référencement naturel, n'est en rien une procédure de "référencement"...


Votre livre s'adresse à un large public, vous y expliquez tout ce qu'il ne faut pas faire, sachant que rien n'est interdit :-) Quels sont les éléments les plus pénalisants qui peuvent faire que les pages d'un site ne seront presque pas voire pas du tout indexées ?

O.A. : Certaines technologies comme le Flash, le Javascript, non optimisées pour les moteurs, les frames ou d'autres posent encore des problèmes aux moteurs de recherche. En règle générale, on essaiera de mettre en place un site web " accessible" aux handicapés, car c'est l'une des meilleures façons de concevoir des pages web réactives par rapport aux moteurs, les critères d'accessibilité et de référencement étant souvent assez proches...


Comment connaître le nombre de pages de son site indexées par un moteur ?

O.A. : Pour connaître le nombre de pages qu'un moteur a indexées sur son site, vous pouvez utiliser la syntaxe "site:". Par exemple, pour le site www.eyrolles.com : "site:eyrolles.com" (sans les guillemets). Cette syntaxe fonctionne sur tous les moteurs majeurs.


A quel endroit d'un site placer l'information la plus importante (par exemple, le nom de sa société) ?

O.A. : Il est difficile de répondre à cette question en quelques lignes, cependant les critères majeurs de pertinence pour les moteurs, en général et dans ce cas, sont :

  • La présence de cette information comme mot-clé :
    • Dans le titre (balise TITLE) ;
    • Dans l'url ;
    • Dans le texte d'introduction du site, si possible mise en exergue (gras, balise H1) ;
  • La popularité du site (analyse quantitative et qualitative des liens entrants sur une page) ;
  • Sa réputation (analyse des textes des liens entrants vers une page).

En ce qui concerne les nouvelles formes de communication du type blog, wiki, etc. comment faire pour qu'ils soient bien référencés sans modifier le code source ?

O.A. : Un blog ou un wiki sont des sites web à part entière, ils répondent donc aux mêmes critères de référencement et d'optimisation qu'un site web "classique"... Ceci dit, un blog est très souvent très "textuel", et sa structure est, par essence, optimisée pour les moteurs : titre éditorial repris dans le titre HTML (TITLE) et dans l'url, etc. Ce qui explique que, dans un blog, le travail d'optimisation est souvent plus simple et plus rapide. Mais il reste nécessaire...


Quelles seront selon vous les prochaines évolutions de la "recherche Web" ?

O.A. : Je crois beaucoup à la "recherche sociale" avec des projets comme Wikia Search, dans lesquels la communauté aide à faire en sorte que la pertinence des résultats soit meilleure. Je pense que les prochains progrès, sinon, se feront au niveau de l'interface utilisateur (qui est quasi identique sur les moteurs depuis plus de 10 ans) et de l'aide à la formulation de la question, de la requête effectuée. Comment aider l'internaute à formuler en quelques mots la recherche qu'il désire effectuer sur le Web ? Voici un très beau challenge pour l'avenir...



Propos recueillis par Laetitia Maraninchi.