Livre : Méthodes de design UX

Méthodes de design UX

Chercheur à l'université de Luxembourg, Carine Lallemand est spécialisée dans les méthodes de conception et d'évaluation de l'expérience utilisateur (UX). Impliquée depuis 2010 dans l'association FLUPA, elle est également conférencière et enseigne l'UX design.

Guillaume Gronier est chercheur ergonome au Luxembourg Institute of Science and Technology. Ses principales activités portent sur l'amélioration de l'expérience utilisateur, l'acceptation technologique et l'implication des utilisateurs dans le processus de conception. Il est l'un des fondateurs de l'association FLUPA.

 

 

On ne naît pas UXeur, on le devient ! dit Alain Robillard-Bastien dans la préface de votre livre. Comment êtes-vous devenus UXeurs ?

Nous avons en commun l'un et l'autre un parcours universitaire en psychologie et ergonomie des Interactions Homme-Machine (IHM). Nous avons tous deux débuté en travaillant sur des problématiques plutôt liées à l'utilisabilité, avant de nous intéresser en 2010 à ce phénomène émergeant qu'était l'expérience utilisateur (UX).

Bien que ce concept était au départ considéré comme un « buzzword », nous avions l'intime conviction que l'UX constituait la pièce manquante du puzzle de nos activités de conception et de recherche. Depuis plus de 6 ans maintenant, nous étudions les théories et développons les méthodes de l'UX Design au niveau scientifique, que nous appliquons sur le terrain au cours de nos différents projets d'intervention.

Nous avons également à coeur de transmettre ce savoir académique et de favoriser les échanges avec les professionnels, notamment dans le cadre de l'association FLUPA ('association francophone des professionnels de l'expérience utilisateur), afin de permettre aux membres de notre communauté de devenir des UXeurs !

Quels sont les besoins les plus récurrents en matière d'UX ?

La communauté des professionnels de l'UX est une communauté plutôt jeune, qui se cherche encore. Il y a un besoin de repères pour les professionnels de tous horizons qui travaillent maintenant dans notre domaine. Des formations en UX design commencent à fleurir dans les écoles privées et quelques universités, mais elles présentent une grande hétérogénéité dans leur contenu pédagogique et sont parfois encore trop orientées sur des aspects techniques. Faire de l'UX, c'est avant tout s'intéresser à l'humain et il est nécessaire que nos formations soient axées sur la compréhension des expériences humaines.

On remarque aussi que les recruteurs ont du mal à naviguer dans cette hétérogénéité des profils et des expertises. Il y a encore des efforts à déployer pour mieux expliquer et mieux faire connaître nos métiers et nos processus, pour démocratiser la pratique de l'UX design et encore et toujours convaincre de son utilité.

Nous avons besoin également d'une communauté forte capable de s'entraider dans un métier complexe où nous faisons face à des évolutions constantes : évolutions des systèmes et technologies et évolutions des usages. Pour cela, les retours d'expérience et les échanges sont indispensables, et des associations comme FLUPA, contribuent grandement à cet objectif par l'organisation d'évènements professionnels.

Enfin, et c'est la raison d'être de notre ouvrage, nous avons besoin de théories et méthodes valides et fiables qui permettent d'accompagner les démarches d'UX design et de donner un cadre commun à notre domaine. Concevoir des expériences humaines est un défi, que les méthodes de design UX aident à relever au quotidien !

Retour en haut de page

Quelles sont les bonnes questions à se poser avant chaque projet ?

Pour commencer, il est nécessaire de bien comprendre et reformuler le problème auquel nous tenterons d'apporter une solution. Planifier un projet, c'est en comprendre les objectifs et les enjeux. Il est également nécessaire de considérer les différentes parties prenantes qui seront impliquées, afin de prendre en compte les besoins, spécificités et objectifs de chacun.

Selon les ressources disponibles, il faut alors se demander quelles sont les méthodes UX les plus adaptées. Certaines méthodes apportent plus d'informations, mais sont plus coûteuses en temps ou en budget, et nécessitent également une plus grande expertise. L'ensemble du processus de design UX est une affaire de compromis entre la qualité à atteindre, les ressources disponibles et le niveau d'incertitude (de risque) acceptable. Il n'y a pas de recette toute faite, mais une succession de choix.

Un bon professionnel de l'UX est une personne qui comprend les implications de chaque choix et sait comment appliquer le processus et les méthodes les plus adaptées au contexte de son projet. Pour reprendre l'intitulé de votre question, le bon UX designer est celui qui se pose les bonnes questions !

Retour en haut de page

Les Trux des auteurs?

Selon nous, les principes absolument indispensables de toute démarche UX sont :

Ne pas se passer des utilisateurs !
C'est la base de la démarche UX et on ne peut pas faire l'impasse là-dessus. Si nous voulons concevoir des expériences positives pour des utilisateurs donnés dans un contexte donné, nous devons être proches du terrain et investiguer les besoins, attentes, contraintes et motivations de nos utilisateurs. Cette confrontation à différentes perspectives apporte également une richesse inégalée au projet, en servant de base à la génération d'idées de conception plus adaptées et parfois plus innovantes.

Dépenser des ressources à la mesure des enjeux et des risques de chaque projet.
Le choix des méthodes et de leur application doit dépendre de l'envergure du projet et des risques potentiels. Devez-vous réaliser 10 ou 50 entretiens utilisateurs ?
C'est le contexte de votre projet qui vous aidera à le déterminer. Malgré tout, ne faites pas de compromis sur des aspects qui mettent en jeu la validité des résultats de la recherche utilisateurs. Vous pouvez très bien faire de la guerilla research, mais avec certains principes, le principal étant de collecter de l'information auprès de vos utilisateurs cibles.

Faire de la veille documentaire aussi sur la recherche scientifique.
De nombreux professionnels UX adoptent une démarche de veille continue. Celle-ci se fait généralement au quotidien sur les blogs, les réseaux sociaux, dans des conférences et dans des livres. Au-delà de cet indispensable tour d'horizon des pratiques professionnelles, nous conseillons de garder aussi un oeil sur les résultats de la recherche scientifique. De nouvelles théories et de nouvelles méthodes y sont publiées chaque année, et elles peuvent faciliter votre métier et améliorer la qualité de vos projets !

Retour en haut de page

Qu'est-ce que cela a changé pour vous d'écrire un livre de mettre à disposition un toolkit ?

Le livre a reçu un très bon accueil depuis sa sortie en novembre 2015, le principal feedback étant que la communauté avait besoin d'un ouvrage de référence comme celui-ci rassemblant des ressources fondamentales et crédibles sur notre domaine. Nous avons reçu de nombreux messages de lecteurs pour nous remercier ou nous demander conseil. Des collègues professeurs en France, Belgique, Suisse ou au Québec ont également choisi d'intégrer "Méthodes de design UX" aux lectures conseillées à leurs étudiants. Nous les remercions pour leur confiance.

Ce qui a changé pour nous, au-delà de la fierté de contribuer au développement de l'UX dans les pays francophones, c'est que nous sommes encore plus motivés à créer des ponts entre recherche et pratique, à transmettre le savoir et à échanger avec la communauté pour s'enrichir des perspectives de chacun. Peut être aurons nous même l'envie, au fil des évolutions de la discipline, de publier un nouvel ouvrage ? avec encore plus de méthodes UX !

Retour en haut de page