Déjà client ? Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Nouveau client ?

CRÉER VOTRE COMPTE
La psychose française
Ajouter à une liste

Librairie Eyrolles - Paris 5e
Indisponible

Retour à la fiche du livre

Tous les avis sur l'ouvrage : "La psychose française"

5/5

Note basée sur 1 avis
Commentaire de Jean-françois C
publié le 02/08/2006
Acheteur vérifié

Du parler vrai... enfin !

[...] La réalité de la lutte des classes : L'auteur de ce pamphlet ne fait pas dans la dentelle... Il tire à vue sur certaines cibles : la droite extrême, celle- officielle-qui reprend les thèses de Le Pen . Il n'oublie pas non plus de tancer le Parti Socialiste qui, au moment des émeutes de novembre-décembre 2005 a rallié les thèses sécuritaires de son "ennemi" ou concurrent. Le trait est dur, sans nuances... Enfin un auteur qui parle sans frein et qui d'ailleurs a une analyse assez fine sur la situation actuelle dans les "banlieues françaises" où des exclus, des sans droit n'ont comme horizon : l'exclusion sociale. Mais est-ce sans espoir ? La gauche militante qui n'a pas épousé le libéralisme n'a-t-elle pas déserté certains quartiers : "Les mêmes partis ne s'interrogent pas sur leur incapacité criante à avoir si peu que ce soit politisé ces pauvres masses adolescentes et désoeuvrées, qu'ont révélées ces troubles." L'extrême gauche parlementaire n'est pas exempte de critiques de la part de l'auteur de cet essai même si "l'attaque" ne se situe pas sur le même registre. N'a t-elle pas manqué le coche par des hésitations, longues et laborieuses ? Mehdi Belhaj Kacem s'interroge et nous interroge sur la nature même de ces révoltes... Son propos est juste même s'il peut être suivi d'interprétations diverses : "... si cette conscience politique avait été, si peu que ce soit présente dans les émeutes, elles auraient revêtu la dimension politique d'une insurrection. Une insurrection sans politique, ce n'est "qu'un" ensemble d'émeutes invertébrées ; et pourtant l'ampleur des conséquences de ces émeutes a bien été politique, ce qui n'est jamais le cas des émeutes, mais seulement des insurrections ; cette singularité historique est assez remarquable pour être analysée pour elle-même". Ce livre, ce réel brûlot nous parle de lutte de classe, en France ? en Europe et ailleurs et si je ne le suis pas dans toutes ses analyses notamment celles relatives à la révolution russe, j'apprécie ce langage que beaucoup d'hommes et de femmes réellement à gauche oublient trop volontairement. "La lutte des classes est le réel insécable de la mondialisation en voie d'accomplissement". Ce "jeune intellectuel français d'origine tunisienne" - c'est ainsi qu'il se présente - dresse une analyse personnelle mais souvent pertinente de la situation mondiale. Certains lecteurs et certaines lectrices le trouveront bien pessimiste sur les "perspectives 2007" en France puisqu il n'entrevoit actuellement qu'une victoire : celle de la droite dite raisonnable mais extrême de fait... Le tableau est noir... peut être... N'avance t-il pas plus loin que : "le point le plus important, et absolument inédit dans l'Histoire, est le suivant : le combat ne portera pas sur le contenu d'une démocratie, que sa forme a rendue inopérante, mais sur cette forme même" Quelle que soit l'appréciation que j'ai portée sur telle ou telle argumentation développée par l'auteur, j'avoue que je me suis régalé mais, vraiment 66 pages c'est court. Jean-François CHALOT

Papier

5,60 €

Expédié sous 6 jours

satisfait ou remboursé
Satisfait ou remboursé
Paiement sécurisé
modes de paiement
Paiement à l'expédition
partout dans le monde
Livraison partout dans le monde
Service clients 0 321 79 56 75 sav@commande.eyrolles.com
librairie française
Librairie française depuis 1925