Tous nos rayons

Déjà client ? Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Nouveau client ?

CRÉER VOTRE COMPTE
L'utilité de l'inutile : manifeste

Librairie Eyrolles - Paris 5e
Indisponible

L'utilité de l'inutile : manifeste

L'utilité de l'inutile : manifeste

Manifeste

Nuccio Ordine

228 pages, parution le 16/01/2014

Résumé

Il n'est pas vrai - pas même en temps de crise - que seul ce qui est source de profit soit utile. Il existe dans les démocraties marchandes des savoirs réputés "inutiles" qui se révèlent en réalité d'une extraordinaire utilité. Dans cet ardent pamphlet, Nuccio Ordine attire notre attention sur l'utilité de l'inutile et sur l'inutilité de l'utile. A travers les réflexions de grands philosophes (Platon, Aristote, Tchouang-tseu, Pic de la Mirandole, Montaigne, Bruno, Kant, Tocqueville, Newman, Heidegger) et de grands écrivains (Ovide, Dante, Pétrarque, Boccace, L'Arioste, Cervantès, Lessing, Dickens, Okatura Kakuzô, García Márquez, Ionesco, Calvino), Nuccio Ordine montre comment l'obsession de posséder et le culte de l'utilité finissent par dessécher l'esprit, en mettant en péril les écoles et les universités, l'art et la créativité, ainsi que certaines valeurs fondamentales telle que la dignitas hominis, l'amour et la vérité. Dans son remarquable essai traduit pour la première fois en français, Abraham Flexner souligne que les sciences, elles aussi, nous enseignent l'utilité de l'inutile. Ainsi, s'il élimine la gratuité et l'inutile, s'il supprime les luxes jugés superflus, l'homo sapiens aura bien du mal à rendre l'humanité plus humaine.

Sommaire

Introduction de Nuccio Ordine

 

L'utilité de l'inutile de Nuccio Ordine

 

Partie 1 – L’utile inutilité de la littérature

1. « Celui qui n’a pas n’est pas »

2. Les savoirs sans profit sont inutiles !

3. Qu’est-ce que l’eau ? Une anecdote de Foster Wallace

4. Les petits poissons d’or du colonel Buendía

5. Dante et Pétrarque : la littérature ne doit pas être soumise au principe de rentabilité

6. La littérature de l’utopie et les vases de nuit en or

7. Jim Hawkins : chasseur de trésors ou numismate ?

8. Le Marchand de Venise : la livre de chair, le royaume de Belmont et l’herméneutique du

Silène

9. Aristote : le savoir n’a pas d’utilité pratique

10. Pur théoricien ou philosophe-roi ? Les contradictions de Platon

11. Kant : le jugement de goût est désintéressé

12. Ovide : rien de plus utile que les arts inutiles

13. Montaigne : « il n’y a rien d’inutile », « non pas l’inutilité même »

14. Leopardi flâneur : le choix de l’inutile contre l’utilitarisme d’un « siècle superbe et sot »

15. Théophile Gautier : « Tout ce qui est utile est laid » comme « les latrines »

16. Baudelaire : un homme utile est hideux

17. John Locke contre la poésie

18. Boccace : « pain » et poésie

19. García Lorca : il est imprudent de vivre sans la folie de la poésie

20. La folie de Don Quichotte, héros de l’inutilité et de la gratuité

21. Les « faits » de Coketown : les critiques de Dickens contre l’utilitarisme

22. Heidegger : il est difficile de comprendre l’inutile

23. L’inutilité et l’essence de la vie : Tchouangtseu et Okakura Kakuzô

24. Eugène Ionesco : l’utile est un poids inutile

25. Italo Calvino : ce qui est gratuit se révèle essentiel

26. Émile Cioran et la flûte de Socrate

 

Partie 2 – L’université-entreprise et les étudiants-clients

1. Le désengagement de l’État

2. Les étudiants-clients

3. Les universités-entreprises et les professeurs bureaucrates

4. Hugo : on ne combat pas la crise en taillant dans le budget de la culture, mais en le doublant

5. Tocqueville : les « beautés faciles » et les dangers qui menacent les démocraties marchandes

6. Herzen : les marchands pressés

7. Bataille : la limite de l’utile et le caractère vital du superflu

8. Contre l’université professionnalisante : John Henry Newman

9. À quoi servent les langues du passé ?John Locke et Antonio Gramsci

10. La disparition programmée des classiques

11. La découverte d’un classique peut changer la vie

12. Les bibliothèques menacées : le retentissant scandale du Warburg Institute

13. La disparition des librairies historiques

14. L’« utilité » inattendue des sciences « inutiles »

15. Quel avantage retire-t-on d’un théorème ? D’Euclide à Archimède

16. Poincaré : la « science n’étudie pas la nature » pour rechercher « l’utile »

17. « La connaissance est une richesse qu’on peut donner sans s’appauvrir »

 

Partie 3 – Posséder tue : dignitas hominis, amour, vérité

1. La voix des classiques

2. La dignitas hominis : l’illusion de la richesse et la prostitution de la Sagesse

3. Aimer pour posséder, c’est tuer l’amour

4. Posséder la vérité, c’est tuer la vérité

 

Bibliographie

Introduction

Première partie : L’utile inutilité de la littérature

Deuxième partie : L’université-entreprise et les étudiants-clients

Troisième partie : Posséder tue

 

Appendice

 

De l’utilité du savoir inutile

de Abraham Flexner

 

Notice biographique d’Abraham Flexner 

Voir tout
Replier

Caractéristiques techniques

  PAPIER NUMERIQUE
Éditeur(s) Les Belles Lettres
Auteur(s) Nuccio Ordine
Parution 16/01/2014 07/07/2014
Nb. de pages 228 272
Format 10 x 17 -
Couverture Broché -
Poids 195g -
Intérieur Noir et Blanc -
Contenu - ePub
EAN13 9782251444888 9782251900339
ISBN13 978-2-251-44488-8 -

Avantages Eyrolles.com

Livraison à partir de 0,01 en France métropolitaine
Paiement en ligne SÉCURISÉ
Livraison dans le monde
Retour sous 15 jours
+ d'un million et demi de livres disponibles
satisfait ou remboursé
Satisfait ou remboursé
Paiement sécurisé
modes de paiement
Paiement à l'expédition
partout dans le monde
Livraison partout dans le monde
Service clients 0 321 79 56 75 sav@commande.eyrolles.com
librairie française
Librairie française depuis 1925