Tous nos rayons

Déjà client ? Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Nouveau client ?

CRÉER VOTRE COMPTE
Alternatives economiques - numéro 361 - mensuel - octobre 2016
Ajouter à une liste

Librairie Eyrolles - Paris 5e
Indisponible

Alternatives economiques - numéro 361 - mensuel - octobre 2016

Alternatives economiques - numéro 361 - mensuel - octobre 2016

Collectif alternatives économiques - Collection Alternatives economiques

100 pages, parution le 20/10/2016

Résumé

Ce mois-ci, le débat budgétaire va battre son plein en même temps que celui entre les candidats à la primaire de la droite. Depuis 2012, nous avons souvent critiqué la volonté de François Hollande de réduire trop rapidement les déficits publics. Non pas parce que la question de la dette publique serait secondaire à nos yeux : son niveau très élevé présente un risque sérieux d'emballement si les taux d'intérêt remontent. De plus, il n'est pas légitime d'utiliser en priorité le fruit des impôts pour payer des intérêts aux riches qui ont prêté à l'Etat plutôt que pour l'éducation, la santé ou la conversion écologique de l'économie. Si nous étions réticents, c'est surtout parce que cette politique était contre-productive : elle freinait l'activité et donc empêchait en pratique de réduire l'endettement public. Tout en interdisant aussi la fameuse inversion de la courbe du chômage.

Mais aujourd'hui, ce sont d'abord les projets des candidats à la primaire de la droite qui sont problématiques au moment où la plupart des observateurs considèrent que l'un d'entre eux deviendra Président l'an prochain. Ils promettent tous en effet des dizaines de milliards de baisse des dépenses publiques. Sans expliquer bien sûr combien de postes d'infirmières, de policiers ou d'enseignants ils veulent supprimer, ni ce qu'ils vont rogner sur les retraites et l'assurance maladie. Chacun sait cependant qu'ils ne réaliseront (heureusement) que très partiellement ces projets, même s'ils risquent de faire du dégât au passage.

Parallèlement, ils promettent aussi une foule de baisses d'impôts tant aux ménages qu'aux entreprises. A commencer bien sûr par les impôts progressifs touchant les plus aisés. Sur ce terrain, il y a lieu de redouter en revanche qu'ils mettent vraiment leurs idées en oeuvre, comme Nicolas Sarkozy l'avait fait en 2007 avec son paquet fiscal. Ce qui entraînerait un nouveau bond de la dette, comme cela a d'ailleurs toujours été le cas depuis vingt-cinq ans quand la droite a été aux affaires. Finalement, le plus honnête est François Fillon : il a indiqué qu'élu, il ne respecterait pas la limite des 3 % de déficit public. Lorsqu'il était à Matignon, il répétait souvent que l'Etat était en faillite. Si la droite revient au pouvoir sur la base des programmes en discussion, cela pourrait bien finir par advenir...

L'auteur - Collectif alternatives économiques

Autres livres de Collectif alternatives économiques

Caractéristiques techniques

  PAPIER
Éditeur(s) Alternatives économiques
Auteur(s) Collectif alternatives économiques
Collection Alternatives economiques
Parution 20/10/2016
Nb. de pages 100
Format 21 x 28.6
Poids 186g
EAN13 9782352401674

Avantages Eyrolles.com

Livraison à partir de 0,01 en France métropolitaine
Paiement en ligne SÉCURISÉ
Livraison dans le monde
Retour sous 15 jours
+ d'un million et demi de livres disponibles
satisfait ou remboursé
Satisfait ou remboursé
Paiement sécurisé
modes de paiement
Paiement à l'expédition
partout dans le monde
Livraison partout dans le monde
Service clients 0 321 79 56 75 sav@commande.eyrolles.com
librairie française
Librairie française depuis 1925