Tous nos rayons

Déjà client ? Identifiez-vous

Nouveau client ?

CRÉER VOTRE COMPTE
Votre panier contient 0 article
0,00 €
Du bon usage de la torture

Librairie Eyrolles - Paris 5e
Indisponible

Du bon usage de la torture

Du bon usage de la torture

Ou comment les démocraties justifient l'injustifiable

- Collection Cahiers libres

215 pages, parution le 02/10/2008

Résumé

Depuis le 11 septembre 2001, la torture est devenue, aux Etats-Unis, une pratique d'Etat politiquement et juridiquement justifiée par la "guerre globale contre la terreur".

Mais on sait moins, en Europe, qu'elle y a également fait l'objet d'une légitimation morale : pour d'éminents penseurs américains, la torture serait un mal nécessaire, voire un bien, dans certaines situations de menace extrême. Comment comprendre cette dramatique régression de la "première démocratie" ? La réponse à cette question est moins évidente qu'il n'y paraît. D'où l'importance de cet essai, dans lequel Michel Terestchenko l'affronte dans toutes ses dimensions.

Historique d'abord, car les techniques d'"interrogatoire coercitif" sont le fruit de recherches scientifiques entreprises par l'US Army dès les années 1950. Juridique ensuite, avec les justifications légalisées par le Congrès américain, qui a permis la création d'un véritable archipel mondial de la torture. Philosophique et morale, enfin et surtout, avec une réfutation serrée de l'"idéologie libérale de la torture".

L'auteur explique notamment pourquoi son argument central, l'hypothèse de la "bombe à retardement" justifiant la torture de l'individu qui l'a posée, n'est en réalité qu'une fable perverse, popularisée notamment par la série télévisée "24 heures". Ainsi légitimée, démontre l'auteur, la torture devient le venin de la démocratie : en acceptant de briser les corps des hommes et des femmes "ennemis", elle mine inévitablement les principes mêmes de l'Etat de droit, corrompant la société tout entière.

L'auteur Michel Terestchenko

Michel Terestchenko, Maître de conférences de philosophie à l'université de Reims, est l'auteur de plusieurs ouvrages de philosophie morale et politique, dont Un si fragile vernis d'humanité. Banalité du mal, banalité du bien (La Découverte/Poches, 2007), salué comme l'un des essais les plus importants de l'année 2005. Il est également l'auteur du blog michel-terestchenko.blog spot.com

Autres livres de Michel Terestchenko

Sommaire

  • La longue histoire de la "torture d'Etat" aux Etats-Unis
  • Des juristes au service de la torture
  • L'archipel américain de la torture
  • La parabole de la bombe à retardement
  • Le tortionnaire noble
  • Le mal n'est pas un bien
  • Une fable perverse
  • L'inutilité de la torture ?
  • S'en tenir à des principes non négociables
  • L'Etat illégitime
Voir tout
Replier

Caractéristiques techniques du livre "Du bon usage de la torture"

  PAPIER NUMERIQUE
Éditeur(s) La Découverte
Auteur(s) Michel Terestchenko
Collection Cahiers libres
Parution 02/10/2008 09/12/2010
Nb. de pages 215 -
Format 13 x 22 -
Couverture Broché -
Poids 262g -
Intérieur Noir et Blanc -
Contenu - ePub
EAN13 9782707149831 9782707159236
ISBN13 978-2-7071-4983-1 N/A

Avantages Eyrolles.com

Livraison à partir de 0,01 en France métropolitaine

Paiement en ligne SÉCURISÉ

Livraison dans le monde

Retour sous 15 jours

+ d'un million de livres disponibles

satisfait ou remboursé
Satisfait ou remboursé
Paiement sécurisé
modes de paiement
Paiement à l'expédition
partout dans le monde
Livraison partout dans le monde
Service clients 0 321 79 56 75 sav@commande.eyrolles.com
librairie française
Librairie française depuis 1925