DRH, la machine à broyer : recruter, casser, jeter

DRH, la machine à broyer : recruter, casser, jeter

  • Nombre de pages : 270 pages
  • Date de parution : 15/03/2018 
  • EAN13 : 9782749158051

Livre Papier

18.00 €

En stock

Expédié sous 24h

Librairie Eyrolles
Paris 5eme

Disponible

Actualisé le 25/04/2018

Avantages Eyrolles.com

Livraison à partir de 0.01 € en France métropolitaine (1)

Paiement en ligne SÉCURISÉ

LIVRAISON dans le monde entier

Retour sous 15 jours

Résumé

« L'entreprise a décidé de mettre un tenue à votre contrat. » J'annonce à Marie-Antoinette que ses trente années de service prennent fin. Option un : un licenciement dont le motif, infamant, reste à inventer ; option deux : en échange d'une somme d'argent, la victime renonce à nous poursuivre. Surtout, éviter le blocage ; laisser croire au futur chômeur qu'il a une marge de manoeuvre... Même si celle-ci revient à choisir entre la peste et le choléra.

Objectifs inatteignables, injonctions paradoxales, harcèlement moral, évaluations truquées, propagande corporate... Pour la première fois, un DRH dénonce la collusion entre les ressources humaines et les directions d'entreprise visant à dissoudre le lien social, et à instaurer une culture de la peur.

L'auteur révèle ici les techniques froides et cyniques de licenciement abusif, les pratiques scandaleuses et hypocrites de sa fonction qui n'a d'humain que l'adjectif. Les ressources humaines ne sont en réalité que des marionnettes dont les fils sont tirés par le pouvoir en place. Quant à l'individu, il est réduit à un coût que l'entreprise tolère et exploite en attendant de pouvoir s'en passer.
Un récit glaçant et décapant sur l'enfer des RH, où tous les coups bas sont permis.

Caractéristiques

 PAPIER
Editeur(s)Le Cherche Midi
Auteur(s)Didier Bille
Collection Documents
Parution 15/03/2018
Edition  1ère édition
Nb de pages 270
Format 22 x 14
CouvertureBroché
Poids 354
IntérieurNoir et Blanc
EAN13 9782749158051
ISBN13 978-2-7491-5805-1

Avis (0)

Soyez le premier à donner votre avis. Donnez votre avis